Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog est dédié à ma passion de la montagne, que ce soit randonnée, alpinisme, ski de randonnée, escalade, cascade de glace, goulottes ou via ferrata ainsi qu'à mes voyages en Europe et dans le monde. Bonne visite dans mon petit monde de rêve !

29 Jul

Dent Blanche - 4357 m

Publié par Les Chouchoux  - Catégories :  #Les 4000, #Courses de rocher

La Dent-Blanche cela fait longtemps que nous voulions y retourner ! En effet, elle a été notre première grande course, en été 2008, mais nous l'avions faite dans le brouillard et la neige !

P1070411

Néanmoins je garde un souvenir ému de cette journée où nous avions atteint le sommet grâce à notre ami Jean-Marc et je me rappelle encore que c'était absolument incroyable pour nous d'y être !

P1070414

Malgré tout elle est toujours restée dans un coin de notre tête car ce jour-là il nous a manqué la vue incroyable qui accompagne toute son ascension.

P1070419

Les années ont passé, nous avons fait d'autres courses, nous nous avons appris à nous débrouiller un peu seuls et cette fois-ci nous décidons d'y retourner en amoureux... eh oui, les amoureux de la Dent Blanche... :-)

P1070429

La météo annonce grand beau pour samedi et je décide donc de prendre congé vendredi. En effet, dimanche s'annonce orageux et vu notre manque de rapidité, nous ne voulons pas prendre de risque.

Dent-Blanche-27.07.2013 1424

Nous partons ainsi vendredi matin vers 9h00 de Ferpècle dans une relative fraîcheur. Les températures seront caniculaires aujourd'hui et nous voulons éviter de monter en pleine chaleur.

P1070460

C'est toujours un plaisir pour vous de revenir dans ce val d'Hérens que nous aimons tant. Chouchou y a vécu plusieurs années et nous en gardons de merveilleux souvenirs.

P1070461

Il n'y a plus beaucoup de courses que nous n'avons pas faites ici, encore une ou deux qui nous trottent dans la tête ! Nous montons d'un bon pas en direction de Bricola, encore à l'ombre.

Dent-Blanche-27.07.2013 1432

Tout proches les sommets sont déjà ensoleillés et le spectacle est magnifique, on ne s'en lasse pas ! Arrivés à Bricola nous faisons une rapide pause pour boire un peu et admirer notre sommet de demain, magnifique devant nos yeux !

P1070472

J'ai de la peine à imaginer que demain nous serons tout là-haut, au sommet de la "monstrueuse coquette" comme elle est si joliment surnommée.

P1070484

La suite de notre montée à la cabane Rossier se passe intégralement avec notre course sous les yeux ! Plus nous montons, plus l'arête paraît plate et pas trop longue, mais nous avons que demain nous y serons durant des heures  et que ce n'est qu'illusion d'optique !

P1070501

Nous continuons tranquillement notre montée à la cabane sous un soleil resplendissant. Aujourd'hui c'est près de 1700 m de dénivelé que nous allons avoir dans les jambes pour l'atteindre.

P1070507

Si nous ne sommes pas pressés par le temps, nous ne voulons pas arriver trop tard afin d'avoir le temps de nous poser un peu et de profiter de rester tranquilles au soleil.

P1070512

Il reste passablement de névés et du coup la montée est plus rapide que par les rochers. Et la descente va être superbe, on va rutcher comme on dit chez nous :-)

P1070514

Nous arrivons bientôt au glacier, encore une petite montée et la cabane est en vue ! Nous sommes contents d'y arriver et de poser nos sacs qui pèsent 14 kilos ! 

P1070527

Pourtant il n'y a pas de superflu ! Pas d'habits de rechange, pas de pic-nic, mais le matériel, les boissons et la corde ça fait vite son poids !

P1070534

Nous nous installons au soleil, à l'abri du vent et passons l'après-midi à lézarder et à admirer la vue ! La Dent d'Hérens est magnifique, Tête Blanche, Bertol, les Bouquetins, l'Aiguille de la Tsa et tant d'autres nous en mettent plein les yeux !

P1070536

L'après-midi passe vite et l'heure du souper arrive déjà ! Nous nous retrouvons à une sympathique tablée, mais sommes bien attassés car la cabane est quasiment pleine !

P1070538

Cela laisse présager beaucoup de monde demain sur l'arête et certainement des bouchons ! Enfin, nous passons une belle soirée avec des suisses-allemands très sympathiques, si si, ça existe :-) un couple de Loèche et un gars atypique qui va faire la course seul demain pour retrouver des copains qui montent par l'arête de Ferpècle !

P1070540

Nous passons un bon moment tous ensemble à discuter et à rigoler avant d'aller nous coucher vers 21h00. Le réveil n'est pas trop tôt, même un peu tard à notre goût. Le déjeuner est à 4h30, mais nous n'avons pas le choix.

P1070546

Seul un guide, privilégié a le droit de déjeuner à trois heures... sans commentaires. La nuit est encore une fois pas terrible. Il y a énormément de bruit, nous sommes entassés et les gens se lèvent sans arrêt !

P1070553

Enfin, l'heure tant attendue arrive enfin et nous nous levons avec plaisir ! Le déjeuner est vite avalé et nous quittons la cabane vers 5h00, il ne fait encore pas tout à fait jour.

P1070555

La première partie de la course est facile, il faut grimper quelques rochers au-dessus de la cabane pour rejoindre une première pente neigeuse qui nous conduit sur une bosse puis au pied d'une première partie constituée de rochers et d'éboulis, faciles à remonter.

P1070565

Notre gars solitaire nous dépasse ici, toujours de bonne humeur et file comme une flèche :-) Le jour commence à se lever et le ciel prend des couleurs magiques, tandis que le Cervin et la Dent d'Hérens nous offrent un spectacle magnifique !

P1070570

Nous montons d'un bon pas ces quelques rochers avant d'atteindre une première bosse neigeuse. D'ici une traversée sur le haut de la pente raide nous conduit au départ de l'arête à proprement dite.

P1070575

Cette fois-ci c'est parti, les choses sérieuses commencent et on s'en réjouit ! Un passage neigeux corniché où il faut être bien attentif puis le début des rochers nous conduisent au grand gendarme.

P1070577

Nous décidons tout d'abord de l'éviter par un couloir à droite, mais finalement nous le trouvons inintéressant et décidons de rejoindre le grand gendarme.

P1070586

Un ou deux pas délicats nous conduisent directement à la deuxième longueur de celui-ci où nous retrouvons la cordée des trois sympathiques bâlois. C'est le papa qui mène la course et on voit qu'il sait ce qu'il fait ! Il nous a dit hier soir avoir fait l'arête des quatre ânes et à le voir ici, on n'en doute pas !

P1070596

De notre côté nous grimpons avec plaisir ! Le rocher est excellent et il n'y a quasiment pas de monde ici, la plupart des cordées ayant pris le couloir pour éviter le grand gendarme.

P1070594

L'arrivée au sommet est exceptionnelle et la vue incroyable ! C'est magnifique de se retrouver perché sur ce bout du cailloux dont on a l'impression qu'il ne tient que par la peur comme on dit chez nous !

P1070602

Quelques pas de désescalade faciles nous conduisent au pied du gendarme suivant. Il en reste cinq, pas très grand, mais vu le monde, ça promet d'être long !

P1070607

Passablement de cordées nous ont dépassé par le couloir et nous nous retrouvons presqu'arrêtés. Mais nous ne nous laissons pas abattre et nous continuons notre chemin :-)

P1070608

Malgré tout il fait froid à cause du vent, eh oui, pas de canicule ici ! J'ai cinq couches dont ma doudoune, de gros gants et je n'ai qu'une envie c'est d'avancer !

P1070609

Heureusement cette fois-ci la vue est entièrement pour nous et cela me permet d'oublier que je grelotte ! Par contre, s'il y a du monde, les cordées sont sympathiques et l'ambiance est bonne !

P1070619

Nous croisons un peu plus loin un guide et sa cliente qui font demi-tour car elle ne se sent pas bien et qu'il y a trop d'attente. Il nous avise que si nous continuons, nous n'atteindrons pas le sommet avant midi !

P1070621

Nous hésitons, il fait froid, mais c'est sûr que si nous renonçons nous serons déçus, enfin surtout moi ! :-) Finalement nous décidons de continuer et de faire le point vers 11h00.

P1070616

Au gendarme suivant, nous sommes carrément arrêtés, car ça pétouille au niveau de la dernière tour. Entre les cordée qui tirent des rappels à la descente et celles qui pétouillent à la montée, ce n'est pas a joie.

P1070618

Nous arrivons tout juste à dépasser trois italiens qui d'ailleurs feront demi-tour peu après et nous continuons. La traversée est assez déliates et nous faisons attention et restons concentrés !

P1070649

Enfin, nous voici enfin sur l'arête sommitale, on n'y croyait plus ! Nous remttons nos crampons, car il reste pas mal de neige et c'est du mixte et montons tranquillement. Le souffle se fait court, on commence à sentir l'altitude, mais c'est un immense bonheur pour nous d'atteindre le sommet !

P1070632

Il est effectivement midi lorsque nous arrivons, c'est très tard, mais nous n'avons pas pu faire mieux. Il faut dire que nous avons passé environ 1h30 en tout à attendre et que nous avons perdu du temps dans le grand gendarme, mais au moins nous nous sommes fait plaisir !

P1070635

C'est un cadeau d'être à tous les deux et nous sommes vraiment heureux d'avoir pu atteindre le sommet ! Ce n'étais pas gagné et nous avons réussi.

P1070641

Si pour beaucoup d'alpinistes il n'y a pas de soucis, nous nous rappelons que nous ne sommes que des amateurs et que pour nous ce genre de course n'est jamais gagné !

P1070645

Nous prenons le temps de faire une pause pour admirer la vue du sommet ! C'est grandiose et cette fois-ci, cinq ans après notre première ascension, nous pouvons enfin profiter d'être ici !

P1070652

La plupart des sommets des Alpes sont sous nos yeux ! Du Mont-Rose aux 4000 de Saas Fée, de la Couronne Impériale au Mont-Blanc, c'est tout simplement magique ! 

P1070653

C'est vraiment un cadeau et une chance d'être ici et de partager ce moment avec Chouchou ! Les amoureux de la Dent Blanche au sommet, ça me paraît incroyable pour nous.

P1070655

Mais tout ceci n'est que la première partie, il faut maintenant redescendre est c'est une seconde course qui commence, autant longue que la montée.

P1070659

De plus il faut rester vraiment concentrés pour ne pas faire d'erreur, ici le faux pas est interdit. L'arête sommitale est prudemment, mais tout de même rapidement desendue.

P1070664

La neige est assez pourrie et nous faisons attention à chacun de nos pas. Arrivés sur le premier gendarme, nous enlevons nos crampons et décidons de tirer des rappels. C'est certainement plus longs pour des alpinistes habitués, mais pour nous c'est mieux et nous ne prenons ainsi aucun risque.

P1070678

Etonnament nous ne sommes pas les derniers ! Il y a encore des cordées juste devant, derrière aussi ! Nous savons déjà que nous allons arriver hyper tard à la cabane, mais aussi que nous sommes tranquilles avec la météo.

P1070679

Les rappels se passent bien et nous avançons plutôt bien. Par contre le vent est de plus en plus violent et à force c'est fatiguant ! Quand je pense qu'en bas il fait 37 degrés, c'est assez incroyable !

P1070682

Nous rejoignons le couloir d'évitement du grand gendarme et continuons nos rappels sur des pieux. Certains bougent, ce n'est pas très rassurant ! 

P1070684

Nous les testons, hésitons et puis on se dit que tout le monde fait pareil et que ça devrait aller, puisque le poids et sur le bas. Et ça va ! :-)

P1070668

Il nous reste un petite traversée à faire, un nouveau passage en neige où il ne faut toujours pas tomber et nous rejoignons les rochers faciles du début de l'arête en dessous du grand gendarme.  

P1070667

D'ici nous remettons nos crampons, mais on s'enfonce passablement et on se demande à quoi ça sert ! Enfin, nous continuons en faisant très attention aux corniches impressionnantes qui sont déjà bien fissurées ! La trace passe à quelques centimètres, je serre les fesses et j'avance vite :-)

P1070685

Le ciel se couvre d'un coup alors que nous arrivons sur la dernière partie en éboulis avant le dernier passage en neige et j'entends mon piolet qui grésille ! Gloups, je dois dire que ça me fait un coup au coeur et que nous accélérons ! Deux énormes coup de tonnerre résonnent sur le Cervin et nous sommes sûrs d'être cuits !  

P1070703

Gros instant de stress et de montée d'adrénaline, puis d'un coup le ciel est à nouveau tout bleu ! Nous pouvons continuer sereinement et arrivons finalement à la cabane dans la chaleur !

P1070696

Il est plus que tard lorsque nous arrivons, mais nous n'avons pas pu faire mieux. Je pense que si nous n'avions pas dû autant attendre et que si nous avions évité le grand gendarme nous serions arrivés trois heures plus tôt.  

P1070705

Enfin, par chance tout s'est bien passé et nous n'avons pas eu d'orage ! Il nous reste maintenant le long retour jusqu'à la voiture, car nous ne voulons vraiment pas dormir une deuxième nuit à la cabane.

P1070710

Nous savons que nous finirons à la frontale, mais si nous arrivons à avoir le chemin après la morraine nous serons tranquilles. Nous voulons juste éviter d'être dans la nuit avant le chemin.

P1070719

C'est ainsi que nous embarquons vite fait nos affaires et que nous filons à toute vitesse. Nous nous laissons glisser dans les névés et ça avance vite, d'autant que je pars sur les fesses et que j'embarque Chouchou ! Gros rires car la pente n'est pas trop raide.

Dent-Blanche-27.07.2013 1452

La suite avance vite également et nous arrivons à rejoindre le chemin avant la nuit. Nous décidons ici de faire une pause pour boire et de sortir nos frontales.

Dent-Blanche-27.07.2013 1458

Le chemin est encore long, 1700 m après la Dent Blanche ce n'est pas rien, mais l'appel de notre lit douillet nous motive :-) Je me dis qu'une fois arrivés à Bricola nous serons vite à la voiture.

Dent-Blanche-27.07.2013 1465 

Mais le reste de la descente nous paraît finalement interminable, à croire que le chemin a été rallongé :-) Tout à coup nous croisons plusieurs lampes frontales et on se demande bien se que foutent des gens dans la montagne la nuit ?!

P1070720

Il se trouve que ce sont d'autres cordées qui ont également fait la course... bon, ben on n'est pas les seuls en retard alors, ça fait toujours plaisir :-)

P1070723

La fin est assez pénible, nous avons mal partout, nous en avons carrément marre, on ne sent plus ni nos pieds, ni notre dos, mais nous arrivons à ne pas y penser.  

P1070730

On parle de tout et de rien, de la grasse matinée que nous ferons demain et de la bonne grillade sur la terrasse, ça motive :-) Mais comme toute chose à une fin et cette fois-ci elle est attendue, nous arrivons enfin à la voiture !

P1070733

Youpie, cette fois-ci on y est ! Tout cassés, crevés, fatigués, mais vraiment heureux de cette journée ! Nous ne pensons plus qu'à une chose, une douche et le lit, le grand luxe ! :-)

P1070736

Et voilà, un sacré challenge pour nous, une journée inoubliable, des moments magiques et quand même une petite fierté d'avoir réussi notre course tout seuls comme des grands ! Bon, y a encore du boulot pour le timing, mais on n'a quand même pas dormi dehors non plus :-)

P1070737

Je dois quand même dire ici comme je suis fière de Chouchou, qui a quasiment tout géré avec calme et sécurité et sans qui je ne serai pas allée là-haut aujourd'hui ! Merci mon coeur !

Album photos : http://www.leschouchoux.com/album-2173101.html

Topo : http://www.camptocamp.org/routes/54153/fr/dent-blanche-arete-s-voie-normale

Commenter cet article

Archives

À propos

Ce blog est dédié à ma passion de la montagne, que ce soit randonnée, alpinisme, ski de randonnée, escalade, cascade de glace, goulottes ou via ferrata ainsi qu'à mes voyages en Europe et dans le monde. Bonne visite dans mon petit monde de rêve !